PROGRÈS : il sera bientôt possible de suivre son asthme à l’aide...

PROGRÈS : il sera bientôt possible de suivre son asthme à l’aide de son téléphone grace à MySpiroo

3232
MySpiroo

L’asthme est une maladie chronique inflammatoire des voies aériennes touchant les bronches se manifestant par une obstruction bronchique réversible et une hyper-réactivité bronchique, ce qui se traduit en pratique par des épisodes récidivants de toux, sifflements, difficultés respiratoires.
Sa prévalence en augmentation est actuellement estimée entre 6% et 8% chez l’adulte mais probablement plus car l’asthme est souvent sous-diagnostiqué. La maladie existe aussi chez le nourrisson et l’enfant.
Suivre son asthme via son smartphone est bientôt possible grâce à MySpiroo.

PRÉSENTATION DU CONCEPT

L’appareil médical usuel pour l’asthme, le débitmètre de pointe, est bien connu des asthmatiques puisqu’il permet en cas de crise d’avoir une idée précise de la gravité de celle-ci et, en l’absence de crise, s’il est réalisé régulièrement, permet alors avoir une idée de la qualité du souffle du patient
La valeur obtenue par cet appareil est le « débit expiratoire de pointe » (DEP) ou en anglais peak-flow.
L’intêret de l’utilisation du DEP dans l’asthme est reconnu par la communauté médicale internationnale et repris dans les dernières recommandations GINA 2012.

Pour le mesurer, deux types d’appareils co-existent : les classiques et les électroniques, avec à chaque fois des modèles plus ou moins compacts et plus ou moins sophistiquées.

MySpiroo

Fruit de la collaboration entre un médecin Dr. Lukasz Koltowski et un designer Peter Bajtala, MySpiroo fait des débitmètres de pointe électroniques.

Sa taille et ses fonctionnalités de base sont comparables à un débitmètre de pointe électronique classique.

La différence, et de taille, réside dans la connectivité par prise jack ou prochainement sans fil via Bluetooth qui permet de relier l’appareil à son iPhone et qui, de ce fait ,ouvre tout un éventail de fonctionnalités supplémentaires : présentation graphique esthétique et parlante, synthèse des mesures réalisées, consultation des données enregistrées dans la mémoire du téléphone possible a posteriori pour être analysées par un médecin.
À terme, il est tout à fait envisageable que ces données soient automatiquement transmise à distance à un médecin, ce qui serait utile par exemple lors d’une crise d’asthme pour savoir s’il faut aller aux urgences ou non.
Et pour aller plus loin, pourquoi ne pas imaginer non plus que l’application couplée à l’appareil de mesure soit dotée d’un intelligence artificielle capable de conseiller les patients sur son traitement en fonction des mesures réalisées : c’est déjà le cas pour le diabète et l’application développée par Sanofi-Aventis s’appelle Diabeo.
Mieux encore, une fonction de collection anonyme des données recueillies est prévue par l’équipe de développement du dispositif : en combinant l’ensemble des mesures du DEP à la géolocalisation, aux données allergologiques et à la qualité de l’air, il sera alors possible de définir de véritable « zones à risque » pour l’asthmatique.
Parallèle étrange mais très parlant, si vous aviez l’habitude de signaler vos radars à la communauté via Waze ou Tomtom ou autre, maintenant, si vous êtes asthmatique il sera possible de signaler des « zones de danger » aux autres asthmatiques.
Une seule mesure ne suffira pas à déclencher l’alerte, c’est bien évidemment un ensemble de mesures réalisée par plusieurs utilisateurs et constatée dans une même région qui permettra de valider l’alerte.
Pour les développeurs, il est question de mettre en place une véritable « carte des asthmatique » en temps réel.

Son inconvénient comme tout dispositif médical connecté est la batterie qui peut faire défaut, ce qui pose problème en situation d’urgence.
C’est pourquoi je recommanderai ce produit uniquement en complément d’un modèle plus classique.
Enfin, la fiche de présentation est encore évasive sur toutes les fonctionnalités du produit.
En complément du débitmètre de pointe, un spiromètre portatif est très utile dans la prise en charge du patient asthmatique.
Il n’est pas clairement mentionné la présence ou non d’une fonction spiromètre.
Si c’est le cas, l’outil prend alors une dimension supplémentaire et pourrait alors faire partie de la trousse diagnostique d’un médecin généraliste ou d’un pneumologue.
D’après les créateurs, une version Pro dédié au médecin est en préparation mais pour l’instant il n’y a pas plus d’informations.
A suivre de près!

LA VIDEO OFFICIELLE PAR MYSPIROO

CONCLUSION

Outil très classique dans le diagnostic de gravité et le suivi du patient asthmatique, le débitmètre de pointe classique est en phase d’être révolutionné.
Outre la simple connexion à l’iPhone, à mon sens, le vrai atout de ce concept est probablement, c’est le système de collection anonyme des données permettant de générer des alertes globales en temps réel est qui est extrêmement prometteur.
Révolutionnaire?
Oui, l’ère de la médecine connectée est en marche…

SOURCES

  • http://www.ginasthma.org/documents/4
  • http://www.respir.com/doc/public/pathologie/asthme.asp
  • http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1518065/fr/asthme
  • https://www4.medpassport.net/DIABEOTELESAGE/common/prelogin.aspx
  • http://techcrunch.com/2014/04/04/my-spiroo-can-tell-your-doctor-when-youre-out-of-breath/

PARTENAIRES

Retrouvez-moi parler de ce sujet dans « L’oeil de l’expert » sur iPhon.fr

Aucun commentaire

Laisser un commentaire