MODERNE : utiliser son iPhone en guise de stéthoscope

MODERNE : utiliser son iPhone en guise de stéthoscope

6117
StethIO, un mélange entre stéthoscope et iPhone
Un mélange entre stéthoscope et iPhone

A 15 ANS, IL FALLAIT Y PENSER…

Et nous en parlions récemment, la technologie d’impression 3D est encore derrière tout cela.

Récemment, il a fait la une de certains blogs spécialisés, et pour cause : à 15 ans à peine, ce jeune étudiant britannique, Suman Mulumudi, a inventé une coque pour iPhone faisant office de stéthoscope.

Le prototype a été conçu à l’aide d’une simple imprimante 3D de « bureau » : MakerBot Replicator 2.

Son papa cardiologue peut être fier de lui : il a fallu à peine 6 mois à ce petit génie pour réaliser son projet, « StethIO », voici le nom de cette coque équipée d’un diaphragme capable de recueillir les sons basses fréquences, notamment ceux émis par les battements cardiaques. Le microphone et le processeur de l’iPhone se charge ensuite de traiter les sons afin qu’ils puissent être écoutés, ré-écoutés enregistrés voire même envoyés à distance.

Le concepteur, qui a même crée une entreprise,  StratoScientific Inc, compte aller plus loin puisqu’une demande d’approbation à la FDA (Food and Drug Administration) a été déposé dans le but de commercialiser ce produit.

EN RÉALITÉ, L’IDÉE N’EST PAS NOUVELLE…

D’autres y avait pensé avant lui, en effet, depuis 2010, une application iPhone existe : iStethoscope.

Moins sophistiquée, cette application, développée par Peter Bentley, membre de l’University College London, se contente simplement d’utiliser le microphone de votre iPhone appliqué directement sur la peau du patient pour en extraire un son qui sera ensuite retraité par l’application (vidéo explicative ici).

Cette application, qui, à l’époque de son lancement avait téléchargée plus 3 millions de fois seulement quelques mois après sa sortie, est toujours disponible sur l’App Store en version gratuite et en version payante.

En pratique, à l’utilisation, elle se révèle malheureusement décevante sur iPhone 3G, 3GS, 4, 4S tant la qualité d’écoute est  médiocre comparativement à un stéthoscope classique même d’entrée de gamme.

Sur l’iPhone 5/5S, l’application devient totalement inutilisable avec un casque en raison de la nouvelle position de la prise de sortie audio Jack qui se trouve sur ces nouveaux modèles déportée en bas juste à coté du microphone.

Sans compter un problème de taille : les règles d’hygiène.

On sait déjà que nos téléphones portables contiendraient cinq cent fois plus de bactéries qu’une cuvette de toilettes et qu’ils sont dans le collimateur des équipes d’hygiène hospitalière car très certainement  transmissions d’infections nosocomiales.

Or l’application ne fonctionne bien que si l’iPhone est posé à même la peau sans aucune interposition.

Cette contrainte rend donc malheureusement inconcevable l’utilisation de l’application sur de véritables patients.

D’ailleurs, les autorités n’ont pas tranché quant à l’utilisation de ces dispositifs mais lors de la sortie de l’application iStethoscope avait soulevé un véritable débat.

D’autres applications concurrentes existent et se multiplient mais se heurtent malheureusement aux mêmes problèmes.

 ALLER PLUS LOIN ?

C’est ce qu’a voulu faire Jeffrey Thompson avec un projet plus complexe et plus ambitieux : il s’agit de réaliser un véritable accessoire intégrant un stéthoscope classique dans le prolongement du microphone de l’iPhone.

Un iPhone relié à un stéthoscope

Malheureusement, ce projet n’est toujours pas abouti mais vous pouvez toujours fabriquer votre propre prototype en téléchargeant les plans mise à disposition du public gratuitement par son auteur, à condition bien sur de posséder une imprimante 3D…

CONCLUSION

L’ensemble de ces applications et de ces coques restent à l’heure actuelle plutôt de l’ordre du gadget que du véritable outil diagnostic médical.

Ceux qui recherchent une solution moderne pour l’auscultation devront donc attendre la sortie de nouvelles solutions, ou alors, peuvent se tourner dès maintenant vers les stéthoscopes électroniques dont nous parlerons dans un prochain article.

Il va de soi que l’usage des smartphones dans le domaine médical est très prometteur mais n’en n’est encore qu’à ses balbutiements notamment via les premiers objets connectés.

En effet, outre le stéthoscope, d’autres objets peuvent d’ores et déjà être relié à un iPhone, et pour finir cet article en beauté, en voici un exemple révolutionnaire : l’échographe de poche ‘MobiUS’.

SOURCES

  • http://www.makerbot.com/blog/2014/03/05/makerbot-stories-teen-turns-smartphone-into-stethoscope/
  • http://www.iphon.fr/post/un-ado-cree-coque-iphone-stethoscope-?utm_source=feedburner
  • http://www.telegraph.co.uk/technology/apple/7971950/iPhone-app-to-replace-the-stethoscope.html
  • http://www.cultofmac.com/57226/three-million-doctors-download-iphone-stethoscope-app/
  • http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/le-telephone-portable-plus-sale-que-la-cuvette-des-wc_906661.html
  • http://www.ticsante.com/story.php?story=725
  • http://www.jeffreythompson.org/blog/2011/12/15/iphone-stethoscope-attachment-finished/comment-page-1/#comment-3796

Aucun commentaire

Laisser un commentaire