FASCINANT : quand l’impression 3D dévoile ses premières applications en médecine

FASCINANT : quand l’impression 3D dévoile ses premières applications en médecine

2467
Cerveau imprimé en 3D à partir d'un IRM

LA TECHNOLOGIE D’IMPRESSION TRIDIMENSIONNELLE

Apparue en 1986, l’impression tridimensionnelle (ou impression 3D) est une « technique de fabrication additive développée pour le prototypage rapide ». Autrement dit, c’est un procédé de mise en forme d’une pièce par ajout de matière sous forme d’empilement de couches successives.

Le point de départ de l’impression d’un objet est un dessin, réalisé grâce à un logiciel de modélisation 3D puis le programme découpe ce dessin en tranches très fines afin que l’imprimante puisse imprimer l’objet qu’il représente couche après couche.

Cette technologie est actuellement utilisée principalement pour la réalisation de prototype avant la conception finale d’un objet mais dans un futur proche la technique permettra la réalisation d’objets finaux.

Sans entrer dans les détails, trois technologies principales coexistent : le FDM, la SLA et le frittage sélectif par laser, et, selon le procédé une panoplie de matériaux peut être utilisée, à savoir, le plastique (ABS), la cire, le métal, le plâtre, etc.

Exemples de réalisation par impression 3D : coques de smartphones, figurines, objets en plastique et maquettes en tout genre, et même, des armes à feux.

EXEMPLES D’APPLICATIONS DANS LE MONDE MÉDICAL

A l’heure actuelle, le monde de la médecine s’empare peu à peu de l’impression 3D.

Ici, une femme paralysée retrouve l’usage de ses jambes grâce à un exosquelette,  là un autre médecin s’était servi de cette technique pour reconstruire le bassin d’un patient atteint d’un de cancer.

Dernière application en date : une opération du cœur sur un bébé réussie toujours grâce à l’impression 3D comme le relate Le Huffington Post.

A terme, pourquoi pas imaginer aller plus loin, le champ des possibles ouvert par cette technologie semble bel et bien infini et très prometteur comme le montre la photo ci-dessus représentant un cerveau en chocolat, imprimé en 3D à partir d’une image issue d’une IRM.

Aujourd’hui, on parle même de larynx artificiel, de fibres musculaires, de morceaux de peau et même d’un matériau qui pourrait remplacer l’os en chirurgie réparatrice.

SOURCES

  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Impression_tridimensionnelle
  • http://www.lesnumeriques.com/imprimante-3d/bassin-humain-concu-a-aide-imprimante-3d-n33199.html
  • http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/24/coeur-impression-3d-bebe-operation_n_4845577.html
  • http://actualites.ca.msn.com/ies135-limpression-3d-et-ses-myst%C3%A8res

Aucun commentaire

Laisser un commentaire