POURQUOI PAS : une ordonnance pour prescrire des activités sportives

POURQUOI PAS : une ordonnance pour prescrire des activités sportives

1535
Association Bel Tango à l'Hôpital Corentin Celton

Prescrire une activité sportive régulière en fonction de la maladie du patient, est le souhait qu’expriment de nombreux généralistes français, persuadés que le sport est un remède très efficace voire un accompagnement thérapeutique intéressant pour les personnes malades. Des pratiques qui pourraient être remboursées.

L’idée ne date pas d’hier puisqu’en effet la ville de Strasbourg a lancé en novembre 2012 l’opération « Sport-santé sur ordonnance » qui vise à favoriser la pratique d’une activité physique prescrite par des médecins et adaptée aux malades cardiovasculaires et métaboliques.

Travaillant en tant qu’interne à l’Hopital Corentin Celton dans le service de réadapation cardiaque du Dr Iliou, la problématique de la prescription d’une activité sportive aux patients est au centre de nos préoccupations : en effet, tous nos patients bénéficient eux aussi d’un programme d’entrainement sportif personnalisé dans les suites d’une intervention cardiovasculaire lourde ou alors d’un infarctus du myocarde.

Les programmes sont variés comprenant des séances de gym classique, des sessions de vélo ou de tapis, mais aussi du concept novateur du cours de tango organisé par l’association Bel Tango.

En parallèle, les patients sont sensibilisés à leur maladie, à leurs traitements et aux régimes diététiques lors d’ateliers d’éducation thérapeutique organisés par des infirmiers, des diététiciens ou des médecins.

Le but de cette réadaptation à l’effort est aussi de donner aux patients de bonnes habitudes afin que le programme initié à l’hôpital puisse être dans la mesure du possible être poursuivi à domicile.
D’ailleurs, pour les plus motivés d’entre eux, une association d’anciens patients existe et permet d’assister à des séances d’activité physique adaptées aux aptitudes cardiovasculaires de chacun et encadrées par des professionnels formés à l’entraînement physique des cardiaques.
Plus d’infos sur l’association Cœur & Santé en cliquant ci.

Pour moi, la prescription d’une activité sportive au patient est donc tout à fait pertinente et doit faire partie de l’arsenal thérapeutique au même titre que les traitements médicamenteux.
Reste à définir les modalités d’un éventuel remboursement de ce type de prescription.

SOURCES

  • http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/06/sport-sur-ordonnance_n_4736442.html?utm_hp_ref=sante
  • http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/11/05/19399-strasbourg-lance-sport-sur-ordonnance
  • http://www.20minutes.fr/strasbourg/1223849-vive-sport-ordonnance
  • http://www.lepoint.fr/sante/video-le-tango-un-medicament-miracle-pour-le-coeur-07-12-2013-1765805_40.php
  • http://www.beltango.fr/
  • http://www.assocardio-idf.fr/Clubs/ClubsSante.htm

Aucun commentaire

Laisser un commentaire